Adrian Snodgrass

Né en 1931 en Australie, de formation architecte, Adrian Snodgrass a vécu à partir de 1956 de nombreuses années en Inde et à Ceylan où il travailla durant six années et apprit le sanskrit et le tamil et étudia les doctrines et le rituel hindous. Il exerça ensuite au Japon durant sept ans où, là, il étudia les doctrines et le rituel du Jodoshin et le bouddhisme des écoles Shingon. Puis, il vécut deux années à Hong Kong et autant en Indonésie où il prépara de nombreux documentaires sur l’art et l’architecture aussi bien de la tradition hindoue que bouddhiste ainsi que sur les populations locales. Il revint en Australie en 1976 où il enseigna à la Japan Foundation de l’Université de Sydney dans les Départements d’Etudes Religieuses et d’Architecture. Ensuite, dans le cadre du Département d’Architecture, il enseigna l’Art et l’architecture asiatiques ainsi que l’herméneutique traditionnelle. Il a également participé à l’élaboration de plusieurs expositions sur l’art bouddhiste à l’Art Gallery du New South Wales et il a été jusqu’en 2018 professeur adjoint au Centre for Cultural Studies de l’université de Western Sydney où il a établi les programmes des Etudes bouddhistes.

Adrian Snodgrass est une autorité dans les études bouddhistes et l'art bouddhiste. Il a développé des théories importantes dans le domaine de la philosophie herméneutique et de son application à la production de connaissances et à la compréhension interculturelle.

Snodgrass est co-éditeur du journal Architectural Theory Review and l’éditeur (au sens anglosaxon du terme) d’Architectural Theory. Il est Membre Honoraire à vie de l’Asian Arts Society of Australia (TAASA), le Président de l’Australasian Association for Buddhist Studies (AABS) et Research associated en Architecture et Design à l’Université de Sydney et, enfin, Senior Research Fellow in the School of Languages and Cultures à la même université. 

Ses publications ont été traduites en Cinghalais, Thaï, Birman, Italien et Français. Ses principaux ouvrages sur l’architecture sacrée, malheureusement à ce jour inédits en français, constituent une somme sans équivalent pour la compréhension des données traditionnelles de ce domaine autant en Orient qu’en Occident. Quiconque est passionné par l’œuvre de Coomaraswamy ou de Mircea Eliade le sera tout autant par des livres tels qu’Architecture, Time and Eternity ou The Symbolism of the Stûpa.

Parmi ses ouvrages on mentionnera également son The Matrix and Diamond World Mandalas in Shingon Buddhism (Satapitaka Series, No. 354–5, two vols) en 1997 et son Interpretation in Architecture: Design as a Way of Thinking (Routledge 2006) écrit en collaboration avec R. Coyne.

Adrian Snodgrass prépare actuellement une importante étude sur l’iconographie des formes japonaises d’Avalokiteshvara.

Architecture, temps et éternité est une des œuvres majeures d’Adrian Snodgrass, architecte et enseignant à l’université de Sidney en Australie.

En savoir plus

Du même auteur

Architecture, temps et éternité

Architecture, temps et éternité

Adrian Snodgrass

Format : 14 x 22
Reliure : broché
224 pages
Parution : novembre 2019